• info@mobilii.be
  • 0475 47 20 19

C’est certainement la question qui revient le plus souvent et qui paradoxalement, est la plus surprenante. En effet, il est curieux que l’on puisse imaginer qu’un professionnel propose volontairement une modification qui engendrerait des problèmes mécaniques ou une détérioration mécanique à moyen ou long terme.

La réponse est NON bien évidemment. Les motorisations disposent toutes d’un potentiel de performances et de fiabilité dont les constructeurs usent pour créer et proposer commercialement une gamme à leurs clients. Il est possible de modifier ce paramétrage afin d’en obtenir davantage de votre motorisation sans aucun risque pour sa fiabilité, c’est d’autant plus évident sur les moteurs « bonus » qui sont des versions bridées des déclinaisons les plus puissantes proposées par les constructeurs.

C’est un peu l’écho de la question précédente. Du point de vue purement technique, on peut considérer qu’avec l’augmentation du couple moteur, à effort égal, le moteur monte moins en charge après reprogrammation et de ce fait, gagne même en fiabilité.

Ce qui use un moteur, c’est de le mettre en charge en permanence, comme avec une auto dotée d’une mécanique trop faible qu’on serait obligé de pousser constamment à l’usage. La bonne réponse est donc également NON.


Question très pertinente. Il faut savoir qu’aujourd’hui l’industrie automobile est soumise à des normes de sécurité très strictes, notamment sur les crash tests et le fameux programme Euro NCAP qui classe les véhicules avec des étoiles selon leur niveau mesuré de sécurité pour les occupants, les piétons, les enfants à bord etc… Mais il existe aussi d’autres tests normalisés que des laboratoires effectuent constamment pour la presse automobile, comme les fameux tests sur les distances de freinage. Et sur ce point les progrès enregistrés par l’industrie automobile ces dernières années sont tout simplement hallucinants. On entend parler de nouvelle génération d’ABS, d’ESP ou autres technologies sans forcément mesurer leur impact réel.

C’est en établissant quelques comparaisons pour répondre à nos clients que nous avons nous-mêmes souvent été impressionnés. Sachez par exemple qu’aujourd’hui la moindre citadine d’entrée de gamme disponible sur le marché dispose d’un freinage plus efficace qu’une icône française de sportivité comme la Renault Clio Williams des années 90. Sans remonter aussi loin, une Fiat Tipo actuelle, d’entrée de gamme, dispose de bien meilleures performances de freinage qu’une Renault Mégane 2 RS, la compacte sportive de référence d’il y a une dizaine d’années.

Autant dire qu’au niveau actuel de performances de ces systèmes, ce ne sont pas les gains qui sont obtenus après reprogrammation qui seront suffisamment générateurs de vitesse d’accélération (ou force G) afin de mettre à mal les capacités de freinage de votre auto ou de la rendre dangereuse. On est très loin du compte.

Certes, les constructeurs continuent de doter leurs versions sportives ou ultra sportives de freinages majorés, mais c’est souvent pour en rajouter une couche, à la fois pour satisfaire à l’exercice de style, pour le look et pour augmenter encore l’endurance du freinage sur circuit. Mais en conduite sur route ouverte, le bénéfice engendré par ce surdimensionnement du freinage n’est pas forcément perceptible, surtout avec les nouveaux systèmes d’assistance de freinage.


La liaison entre moteur et roue est mécanique, puisqu’elle passe par la boite de vitesses. De ce fait, le régime moteur sera identique à vitesse égale, nous ne changeons pas les rapports de boîte ni de pont. En revanche, la consommation de carburant est la plupart du temps en baisse après reprogrammation car la charge moteur est moindre du fait de l’augmentation du couple moteur disponible. En clair, le moteur « force » moins et de fait, consomme moins à charge égale.

Influencé par le marketing ravageur de quelques sociétés concurrentes, certains prospects imaginent que c’est le banc de puissance qui modifie leur cartographie moteur et qu’à ce compte-là, autant aller mettre leur auto sur un banc 4RM 3000 ch… Evidemment la réponse est OUI, que l’on fasse la mesure en 4RM ou 2RM, le moteur reste le même, la puissance et le couple mesurés (à quelques % près) resteront identiques.
Concrètement, ce qui change entre les 2 mesures, c’est la perte mesurée par le banc au niveau de la transmission du véhicule. Afin de pouvoir exprimer une puissance et un couple moteur, on fait la mesure à la roue mais on applique une correction en fonction de perte mesurée dans la transmission en phase de décélération du véhicule.
Techniquement donc, on a moins de perte sur une mesure en 2 roues motrices, la mesure est théoriquement plus proche de la réalité en sortie moteur. Donc, exactement l’inverse de cette idée reçue !

Sachez d’abord qu’une voiture diésel s’encrasse beaucoup plus rapidement qu’une voiture essence parce que la combustion du gasoil produit plus de résidus.

Ensuite, parce qu’une partie des gaz d’échappement de votre véhicule est ré-injectée après combustion dans votre circuit d’air, celui-ci subit progressivement le dépôt des résidus de combustion. C’est ce qui forme la calamine

Au moment du traitement, nous enlevons environ 60% de la calamine de votre moteur. Mais ce n’est que le début de l’action, car les bienfaits du décalaminage se poursuivent pendant 6 mois après le traitement. En effet, la calamine qui n’a pas été évacuée lors de votre passage au garage a été altérée grâce au décalaminage. Au fur et à mesure que vous roulerez, elle s’évacuera sous forme de gaz brûlés peu polluants.

Au final 6 mois après votre décalaminage, vous vous serez débarrassé de près de 80% de la calamine de votre moteur. Ensuite progressivement votre moteur se ré-encrassera… Voilà pourquoi il est important de faire un décalaminage chaque année, de la même façon que vous faites une vidange.

Le décalaminage est parfaitement adapté aux motos à partir de 550 cm3 (1re intervention à partir de 20 000 km puis tous les 15 000 km), aux voitures essence, diesel, GPL, Camions, tracteurs, bateaux et même les machines agricoles et de travaux publics.

Un décalaminage à l’hydrogène dure de 50 à 90 minutes en fonction de la cylindrée de votre voiture. En effet nous adaptons notre prestation à votre véhicule pour effectuer un décrassage sur mesure qui détruit le maximum de calamine tout en respectant votre voiture.

Non pas du tout ! Le débit d’injection de l’hydrogène dans le moteur est régulé de telle manière que nous sommes certains de respecter toutes les pièces de votre véhicule.

Oui l’efficacité du traitement du décalaminage à l’hydrogène est la même pour chaque véhicule (décalaminage à 80% des pièces de votre moteur). En revanche le ressenti en termes de puissance moteur, de souplesse de conduite et le gain de consommation en carburant à l’issue de notre intervention, varient en fonction du type de véhicule mais aussi du type de conduite.

Forcément parce qu’en décrassant le circuit d’air de votre véhicule, vous rééquilibrez l’apport Air/carburant qui permet la combustion de votre moteur. Les tuyaux de votre moteur sont calibrés pour utiliser un apport simultané de 50% d’air et 50% de carburant. Si vos tuyaux d’air sont encrassés, votre moteur utilise plus de carburant pour maintenir cet équilibre de 100%.

Un additif mis dans votre réservoir n’aura un effet que sur votre circuit d’injection, pas sur votre circuit d’air (aucun liquide n’y pénètre). Pour cela il est aussi simple d’acheter les carburants “premium“ des stations services qui contiennent déjà ces produits. Pour décrasser votre circuit d’air, et dans la chambre à combustion, il n’y a que le décalaminage à l’hydrogène.

Un moteur fonctionne avec de l’air et du carburant. L’opération que nous effectuons utilise exclusivement les conduits d’air de votre véhicule, en aucun cas les tuyaux dans lesquels circulent le carburant.

Impossible dès lors d’utiliser un additif liquide avec ce système. C’est l’injection seule d’hydrogène dans le circuit d’air qui suffit à nettoyer votre moteur.

Des techniques utilisant des additifs existent mais elles ne permettent le nettoyage que des circuits de carburant car aucun liquide ne peut pénétrer dans le circuit à air de votre moteur (sauf démontage spécifique de pièces).

Pour évacuer la calamine brûlée par l’hydrogène, il convient que la vanne EGR de votre véhicule qui contrôle l’évacuation des gaz d’échappement soit ouverte. Or au ralenti cette vanne ne s’ouvre qu’à 5%. Les accélérations au cours du traitement à l'hydrogène sont donc la garantie que nous évacuons bien toute la calamine de votre moteur.

Ce procédé à l’hydrogène est tout jeune, 6 ans à peine et commence à faire parler de lui. Vous pouvez d’ailleurs aller consulter les articles indépendant sur les sites spécialisés et notamment dans le moniteur automobile qui est une réelle référence aujourd’hui dans le monde automobile 


La reprogrammation moteur est faisable aussi bien sur les véhicules équipés d'une boite manuelle que sur ceux équipés d'une boite automatique.

Chez Mobili, l'augmentation de puissance et de couple est réalisée dans les tolérances admises par le constructeur.

Il n’y aura donc pas d'usure supplémentaire sur les différents organes de votre voiture tels que le moteur, le turbo, la transmission ou la boite de vitesse, qu'elle soit automatique ou manuelle.

L’optimisation ne représente absolument aucun risque !

Les paramètres sont en effet modifiés dans les tolérances du constructeur. Il n’y aura donc pas d'usure supplémentaire sur les différents organes de votre voiture tels que le moteur, le turbo, la transmission, la boite de vitesse, les freins...

La durée de vie de votre moteur restera inchangée.

De plus, ces modifications sont invisibles et indétectables pour la plupart des marques automobiles. 

Elles sont également totalement réversibles : si vous souhaitiez par exemple revendre la voiture avec la puissance d'origine, nous réinjectons les paramètres initiaux dans le boîtier électronique de votre moteur. 

Enfin, le passage au contrôle technique ne présente aucun problème et la durée de vie de votre moteur reste inchangée.

Si le véhicule a été entretenu et utilisé dans des conditions normales, la reprogrammation ne posera aucun problème.

De plus, nous effectuerons un test sur banc de puissance de votre véhicule avant reprogrammation.

Cela permettra à nos ingénieurs d’avoir un aperçu de l’état général du véhicule.

Veuillez toutefois noter que nous ne pourrons pas être tenus responsables des problèmes qui surviendraient après la reprogrammation si ceux-ci étaient déjà présents à l'origine.

Concernant la garantie constructeur, certaines marques sont plus vigilantes que d'autres.

Chez BMW, Mini et VAG (Audi, Volkswagen, Skoda, Seat...), la reprogrammation était détectable par le passé mais ce n'est plus le cas (pour la majorité des motorisations).

En effet, nous avons un nouveau système permettant de rendre la reprogrammation totalement invisible lors de la procédure de contrôle chez le constructeur.

Pour les autres marques, la reprogrammation n’est pas détectable.

Lors des entretiens classiques,  vous ne rencontrerez donc aucun problème de garantie après la cartographie.

Cependant, en cas de demande de garantie, il sera nécessaire de revenir chez nous avant le passage au garage pour remettre votre véhicule d’origine.

Ensuite, après votre passage au garage, nous pouvons réinjecter la reprogrammation.

L’opération est entièrement gratuite.

Toutefois, nous ne pouvons pas vous garantir que les constructeurs ne changeront pas leur méthode de détection dans le futur.

Les constructeurs règlent les moteurs en fonction des différences de contraintes : les véhicules doivent pouvoir rouler aussi bien en Finlande en hiver qu'au Maroc en été, et cela, quel que soit le type de conduite de l'usager.

La qualité des carburants n'est également pas identique dans tous les pays et les constructeurs doivent dès lors trouver un compromis dans leur programmation d'origine pour que chaque véhicule fonctionne correctement partout. 

Enfin, de nombreux constructeurs brident les moteurs des voitures pour des raisons de positionnement marketing.

Nous adaptons donc les paramètres du boîtier électronique de votre voiture en fonction de votre conduite et de votre environnement, tout en restant dans les tolérances imposées par les constructeurs.

En cas de mise à jour par le constructeur, nous réinjecterons la reprogrammation gratuitement dans votre véhicule.

De même, si vous souhaitez remettre les données d'origine sur votre véhicule, cela est possible à tout moment, gratuitement.

Concernant votre assurance, nous conseillons toujours à nos clients de prévenir leur courtier de l’augmentation de puissance. 

Sachez cependant que 80% des compagnies d’assurances acceptent cette modification sans aucune contrainte.

En optimisant la programmation du boîtier électronique en charge de la gestion de vos paramètres moteur, l’ecotuning (chiptuning) agit directement sur le couple de votre véhicule à bas régime. 

La reprogrammation moteur permet à votre véhicule d’atteindre - à conduite comparable - une même vitesse dans un timing identique en actionnant sensiblement moins votre pédale d’accélérateur. 

Pour parvenir à une vitesse semblable, vous solliciterez moins votre moteur à un haut régime particulièrement vorace en carburant, entraînant ainsi une diminution de votre consommation… et une économie indéniable pour votre portefeuille !

En moyenne, le consommation diminue entre 10 et 12%, sur les véhicules Diesel. Tout dépend évidemment du type de trajet et du type de conduite de chaque personne.

Ces trois mots, sont des synonymes : Chiptuning = Reprogrammation moteur = Cartographie.

En optimisant les paramètres du boitier électronique, le chiptuning augmente la puissance (+20%) et le couple (+30%) de votre moteur pour un plus grand plaisir de conduite.

Les véhicules équipés d’un moteur à injection disposent d’un boîtier électronique (ou calculateur) chargé de contrôler les paramètres liés au bon fonctionnement de la motorisation tout en régulant son rendement. 

En adaptant le logiciel d’origine contenu dans ce boîtier électronique en fonction de vos attentes, le chiptuning permet d’optimiser sensiblement l’efficience et la puissance du moteur sans aucun risque pour sa fiabilité.

L’augmentation de puissance alors obtenue offre de meilleures accélérations tandis que l’amélioration du couple permet de plus belles reprises lors des dépassements.

Au-delà du ressenti d’une plus grande souplesse et d’une reprise amplifiée, le passage sur notre banc de puissance 4 roues motrices vous apportera la preuve chiffrée immédiate de l’impact positif de notre reprogrammation moteur ! 

La grande majorité des véhicules Diesel et des véhicules Essence avec turbo sont reprogrammables.

Certains nouveaux moteurs sont cependant en développement.

Concernant les véhicules équipés d’un moteur atmosphérique, et ne possédant donc pas de turbo, les gains sont extrêmement faibles (+5cv et +10Nm).
C’est pourquoi, nous ne proposons généralement pas de reprogrammation pour ces voitures.

En général, une reprogrammation moteur permet d'augmenter la puissance et le couple de 20 à 30%.

Tout dépend cependant de votre véhicule

La sensation au volant est immédiate : vous ressentirez plus de reprise et plus de souplesse. 

Un boitier additionnel est un module qui se branche sur un ou plusieurs capteurs.

Il n’agit que sur la quantité de carburant injecté et ne change donc qu’un seul paramètre sans tenir compte des autres.

Une reprogrammation moteur sera donc toujours plus précise et apportera un meilleur rendement qu’un boitier additionnel.

En effet, en règle générale, le chiptuning travaille sur 15 à 20 paramètres (carburant, pression de suralimentation, limiteurs de couple et de fumée...) tandis que le boitier additionnel n’intervient que sur un paramètre, l’injection.

Le boitier additionnel agira de manière linéaire et uniforme sur la courbe de puissance alors que le chiptuning permettra une action ciblée sur des plages précises de cette courbe.
De plus, la cartographie ne réclame aucun apport de matériel externe et la modification des données informatiques est dès lors invisible à l’œil nu.

Boitier additionnel ou chiptuning : faites le bon choix avec l'optimisation du programme d'origine plutôt qu'un boitier additionnel.

De nombreuses pistes s’offrent au conducteur qui souhaite augmenter la puissance, le couple et diminuer la consommation de carburant de son véhicule. 

Si le boitier additionnel représente pour certains une alternative, le chiptuning (=reprogrammation moteur) bénéficie d’avantages essentiels qui en font la meilleure solution disponible sur le marché.

Nous avons comparé les deux systèmes afin que vous puissiez

 

Reprogrammation moteur (Chiptuning)

Boitier additionnel

1.

Le chiptuning  travaille sur 15 à 20 paramètres : carburant, pression de suralimentation, progressivité de la pédale de gaz, limiteurs de couple, limiteurs de fumée, etc. 

Ainsi, les résultats obtenus sont meilleurs et il n’y a pas de risque de mise en mode sécurité du moteur. 

Le boitier additionnel n’agit que sur la quantité de carburant injecté. Il ne change qu’un seul paramètre sans tenir compte des autres.

Les gains seront donc plus faibles, malgré les puissances fantaisistes annoncées par les spécialistes du boitier.

2.

Le chiptuning du boitier électronique d’origine de votre véhicule ne demande aucun apport externe de matériel ou câblage. Ce ne sont que des données informatiques qui sont modifiées. Cette technique est donc invisible à l’œil nu.

Le boîtier additionnel est un apport matériel. En un seul coup d’œil sous le capot, il sera visible, notamment en cas d'accident.

3.

Le chiptuning est personnalisé et permet de répondre à la demande de chaque utilisateur individuellement et tient compte de la singularité de chaque conducteur en s’adaptant à sa conduite et à ses attentes spécifiques.

Le boitier additionnel est programmé de manière identique pour chaque type de véhicule.

4.

Le chiptuning permet une action ciblée sur des plages précises de la courbe de puissance.

Le boîtier additionnel agit de manière linéaire et uniforme sur la courbe de puissance.

5.

Le chiptuning fonctionne avec tous types de moteur, diesel et essence.

Le boitier additionnel est destiné uniquement aux moteurs diesel à injection.


c   onnaître 

Contactez-nous pour plus d'informations