• info@mobilii.be
  • 0475 47 20 19
News Photo

Pollution

Étouffée de colère après s’être fait enfumer par un constructeur Volkswagen trichant sur les émissions polluantes de ses moteurs diesels, l’Union Européenne prend sa revanche. Elle a décidé de durcir ses règles pour lutter contre la pollution aux particules fines. Une thématique qui concerne maintenant tout autant les mécaniques à essence dotée de l’injection directe. Elles aussi devront avoir un filtre à particules.

La Commission européenne a décidé et ce ne sont pas les épisodes à répétition des pics de pollution dans les grandes villes qui vont la freiner. Les règles pour ce qui concerne les émissions automobiles vont être plus sévères. Mesure phare, l'utilisation obligatoire d'un filtre, y compris pour les véhicules essence à injection directe. De même, les constructeurs devront spécifier sur le certificat d'homologation du véhicule les émissions « réelles » produites par les véhicules.

De nouveaux tests antipollution en condition réelle de conduite sont mis en place. Ils prendront mieux en compte l'impact environnemental des trajets de petite distance en ville, où les moteurs fréquemment redémarrés produisent beaucoup de pollution. La nouvelle législation sera applicable en septembre 2017 pour tous les nouveaux modèles et un an plus tard pour tous les véhicules neufs. On notera que Bruxelles ne prescrit pas la technologie à utiliser par les constructeurs pour répondre aux nouvelles limitations

Share This News

Comment

Contactez-nous pour plus d'informations